DES ACTIONS
STRUCTURANTES POUR
UNE INDUSTRIE ENCORE
PLUS PERFORMANTE

Les membres du conseil d’administration et moi-même sommes fiers de constater à quel point la Grappe évolue au fil des ans et 2019 ne fait pas exception.

Parmi les grandes lignes de la dernière année figure l’importance que nous avons accordée à promouvoir l’aluminium, à former, à intéresser la relève ainsi qu’à encourager l’essor des PME de la filière; le tout afin de contribuer à l’atteinte de l’objectif de doubler la transformation de l’aluminium, tel qu’exprimé par le gouvernement du Québec dans sa Stratégie québécoise du développement de l’aluminium (SQDA) . AluQuébec doit maintenir son rôle de lieu de concertation tel qu’énoncé dans la SQDA où « … l’ensemble des acteurs en innovation de l’aluminium peuvent se consulter, proposer des pistes de solutions aux enjeux communs et dégager une vision cohérente de l’environnement d’innovation dans la filière. ».

Depuis sa création, la Grappe a accompli plusieurs réalisations structurantes : nous avons mis en place des chantiers d’affaires, nous avons réalisé des études de marchés et développé des manuels d’utilisation de l’aluminium. Il nous faut maintenant mieux cibler les secteurs à fort potentiel de développement et poursuivre le travail avec les industriels pour être innovants et conquérir ces marchés. Ce sont d’ailleurs ces pistes qui guideront notre plan stratégique que nous sommes à revoir et qui influenceront nos actions au cours des prochaines années afin de rendre notre secteur encore plus performant.

Pour soutenir notre réflexion et pour élaborer en amont les concepts du futur qui vont avoir un impact positif sur le développement et la compétitivité de la chaine de valeur de l’aluminium, nous avons consacré beaucoup d’énergies en 2019 au projet de l’Aluminerie de l’avenir. Ce projet, confié à la Grappe par le gouvernement du Québec, s’articule à de multiples niveaux : l’adoption des technologies numériques, l’efficience énergétique, la production industrielle responsable, la valorisation du lingot vert, la compétitivité des équipementiers et fournisseurs spécialisés, la cybersécurité et la valorisation du capital humain. À ce jour, des études et des consultations ont permis de bien évaluer ces enjeux liés à l’Aluminerie de l’avenir afin d’en arriver à un portrait juste dans le but de préserver, comme industrie, notre position stratégique à l’échelle mondiale.

De plus, les informations récoltées contribueront à orienter le gouvernement du Québec dans sa démarche de consultation prévue au printemps 2020 et à guider les grandes lignes de la mise à jour et de la poursuite des mesures gouvernementales de soutien au développement de l’aluminium.

Les réalisations 2019 de la Grappe méritent d’être soulignées car, faut-il le rappeler, l’équipe d’AluQuébec a connu, en 2019, un certain nombre de changements, notamment le déménagement de ses bureaux ainsi que l’arrivée de Martin Charron à tire de président-directeur général. Le conseil d’administration est confiant qu’AluQuébec est entre bonnes mains pour réaliser ses futurs projets avec succès. Martin se fera accompagner par une équipe que nous connaissons dédiée, qui déploie au quotidien tous les efforts nécessaires pour assurer la croissance de l’industrie de la transformation de l’aluminium; une industrie appuyée par de précieux partenaires publics et privés. Je suis aussi fort reconnaissant de l’apport de mes collègues du conseil d’administration et du comité exécutif.

La Grappe sollicite les forces vives des régions au sein des instances de concertation, c’est-à-dire tous les organismes liés à l’aluminium. La contribution de chacun est primordiale au développement de l’industrie de la transformation.

Normand Bergeron Président du conseil d’administration

AGIR ENSEMBLE POUR
AFFIRMER NOTRE LEADERSHIP
DANS LA MISE EN VALEUR
DE L’ALUMINIUM

Mon arrivée en poste à la fin de 2019 m’a permis de constater avec admiration tout le travail accompli. L’équipe d’AluQuébec a redoublé d’ardeur en cette dernière année remplie de changements, mais aussi de succès. Je remercie au passage mes prédécesseurs, dont le travail a été déterminant pour faire progresser la mission de la Grappe industrielle de l’aluminium.

En 2019, AluQuébec a organisé et participé à quelque 130 activités pour promouvoir l’utilisation de l’aluminium et soutenir les transformateurs dans leurs défis de croissance.

Les chantiers d’affaires ont multiplié les axes d’interventions afin d’identifier les étapes devant mener au développement de l’utilisation de l’aluminium autant dans les bâtiments, les infrastructures que dans le secteur du transport : maillages, visites industrielles, formations et partage de bonnes pratiques.

Le travail avec les équipementiers et les fournisseurs spécialisés a aussi permis de mener à bien leurs nombreux projets visant à démontrer leur expertise et à assurer leur compétitivité sur la scène internationale afin d’augmenter leur volume d’affaires : missions à l’étranger, vigie mondiale et rencontres B2B.

Quant au Centre d’expertise sur l’aluminium d’AluQuébec (CeAl), l’année 2019 a été des plus productives dans l’optimisation de l’utilisation de l’aluminium dans la conception et la fabrication de composants entrant dans la fabrication de produits. En tout, près de 40 formations techniques ont été données à quelque 2 000 personnes : étudiants, professeurs, professionnels et entreprises.

Comme quoi AluQuébec est un intégrateur de différentes zones, avec l’aluminium comme fil conducteur! C’est justement avec cette vision que j’ai accepté avec tant d’enthousiasme ce nouveau défi à titre de PDG.

J’ai la ferme conviction qu’une Grappe doit regrouper, fédérer et identifier les besoins de ses membres en étant proactive dans la recherche de solutions à travers une approche « faire faire ». AluQuébec doit jouer un rôle d’influenceur, de facilitateur et d’intégrateur pour favoriser la transformation de l’aluminium partout où il se doit afin d’avoir un impact majeur sur toutes les sphères de l’écosystème. C’est aussi dans cet esprit que nous avons débuté la réflexion du plan triennal d’AluQuébec qui vise à faire rayonner l’ensemble de l’industrie.

AluQuébec peut être fière du travail accompli et ce, grâce au soutien de son conseil d’administration, à l’engagement des coprésidents de ses chantiers, à l’appui de ses partenaires financiers, à la collaboration des organismes de l’écosystème et, bien sûr, au dévouement de ses employés. Je vous remercie tous et poursuivons sur la voie du succès, car chaque réussite nous rappelle combien nous avons avantage à travailler ensemble comme équipe et, à agir ensemble comme industrie.

Martin CharronPrésident-directeur général

AluQuébec, la Grappe industrielle de l’aluminium du Québec, regroupe les producteurs, les transformateurs, les équipementiers et les fournisseurs spécialisés ainsi que les centres de R et D et de formation.

Son rôle est de favoriser la croissance, d’augmenter la compétitivité et d’accroître le rayonnement de l’industrie de la transformation de l’aluminium.

Les actions réalisées en 2019 sont en lien avec les quatre orientations stratégiques identifiées par AluQuébec dans son Plan triennal 2018-2020. Développé et adopté par le conseil d’administration en 2017, ces orientations sont alignées avec les mesures que le ministère de l’Économie et de l’Innovation a confié à AluQuébec dans le cadre de sa Stratégie québécoise de développement de l’aluminium (SQDA).

Avec pour objectif de doubler la transformation de l’aluminium au Québec sur un horizon de dix ans, AluQuébec présente, dans le tableau de suivi de la SQDA, les actions réalisées en 2019, ainsi que celles qui seront entreprises en 2020, en lien avec les quatre orientations prévues à son plan triennal.

Les quatre orientations stratégiques du Plan triennal 2018-2020
1.

Soutenir les transformateurs et les équipementiers

2.

Favoriser la réalisation de projets structurants afin de créer des conditions de succès

3.

Optimiser les communications et le rayonnement pour de la reconnaissance accrue

4.

Encourager une meilleure concertation des organismes de l’écosystème pour un effort optimisé et un impact maximisé

Tableau de la SQDA
avec l’avancement
des mesures

Les quatre orientations stratégiques du Plan triennal 2018-2020 d’AluQuébec sont alignées avec les mesures confiées à AluQuébec dans la Stratégie québécoise de développement de l’aluminium (SQDA).

Voir le tableau

AluQuébec compte sur son Centre d’expertise sur l’aluminium pour accroître l’utilisation de l’aluminium dans les différents secteurs d’activités. Outre son appui aux divers chantiers, le mandat du CeAl consiste à diffuser les connaissances sur les normes et les alliages, à relayer les bonnes pratiques ainsi qu’à offrir des formations et du soutien technique pour favoriser un usage élargi de l’aluminium. L’année 2019 aura été des plus productives pour le CeAl et bien alignée avec les fondements même de son mandat afin d’encourager et de faciliter un usage élargi de l’aluminium dans la conception et la fabrication des composants et de produits.

Diffuser

Le répertoire des projets et produits innovants est l’une des réalisations majeures du CeAl. En ligne sur le site Internet du CeAl, il documente plus d’une cinquantaine d’innovations en aluminium à travers le monde.

Former

Que ce soit auprès des étudiants, des professeurs, des professionnels ingénieurs, architectes ou designers, le CeAl aura présenté en 2019 pas moins de 37 formations en lien avec l’utilisation de l’aluminium, rejoignant ainsi près de 1 850 personnes.

Relayer

Outre les nombreuses formations données aux étudiants, le CeAl a été très actif auprès de la relève. La 1ère édition du Défi Structure-Al élaborée et mise sur pied par le CeAl a connu un réel succès et le sondage effectué auprès des participants le confirme.

Le Symposium sur l’aluminium, organisé en collaboration avec la Faculté de l’aménagement de l’Université de Montréal, a lui aussi été une réussite; que ce soit par la conférence internationale avec le Groupe Renaud, par les midis conférences techniques ou encore par l’exposition Regards nouveaux sur la matière, toutes ces activités ont suscité un grand intérêt auprès des étudiants en architecture et design.

Enfin, la dernière année aura permis l’explosion internationale du concours Série 6000 organisé en collaboration avec la Faculté de design de l’Université du Québec à Montréal. Lancé en 2018, le concours a vu ses gagnantes exposer à l’été 2019, leur projet au 14e festival Design Parade à Hyères, en France : Un banc, un tréteau et des vases faits de rebuts de passerelles piétonnières en aluminium.

Comité exécutif

  • Normand Bergeron, président
  • Éloïse Harvey, vice-présidente
  • Arthur Gobeil, trésorier
  • Jean Simard, secrétaire
  • Michel Boudreault
  • Jacques Caya
  • Luc Cyrenne
  • Yves Tremblay

Conseil d’administration

    • Jacques Caya, Industries Jaro
    • Arthur Gobeil, Consultant FCPA
    • Daniel Robillard, Metra Aluminium
    • Jean Simard, Association de l’aluminium du Canada
    • Jean Simon
    • Paulyne Cadieux, Réseau Trans-Al
    • Carole Chapdelaine, Société de la Vallée de l’aluminium
    • Mathieu Brochu, Centre de recherche sur l’aluminium – REGAL
    • Gilles Déry, Centre québécois de recherche et de développement de l’aluminium
    • Gheorghe Marin, Centre de métallurgie du Québec
    • Michel Boudreault, Groupe Sotrem-Maltech
    • Patrick Gharzani, SBB
    • Martin Lepage, Groupe Océan
    • Yves Tremblay, Sefar BDH
    • Thierry Allegrucci, Fives Solios
    • Louis Bouchard, STAS
    • Robert Bruckert, Advanced Dynamics
    • Patrice Côté, Dynamic Concept
    • Éloïse Harvey, Mecfor
    • André Cardinal, Lemay
    • Jean Wilhelmy, Fonds de solidarité FTQ
    • Pierre Boisvert, Albecour
    • Louis-Nicolas Boulanger, McCarthy Tétrault
    • Gérald Charland, Aluminerie Alouette
    • Luc Cyrenne, Rio Tinto
    • Linda Houle, Investissement Québec
    • François Racine, Alcoa Canada
    • Ferdinand Tchounkeu, Nespresso
    • Normand Bergeron, Président du conseil d’administration
    • Stéphane Bergeron, Altech 7-Îles
    • Peter Edwards, ministère de l'Économie et de l'Innovation (MÉI)
  • Martin Charron Président-directeur général

    Stéphania Robert Adjointe administrative

  • Véronique Auclair Directrice des communications

    Lysane Martel Consultante - communications

  • Danielle Coudé Chargée de projets et coresponsable du chantier Équipementiers et fournisseurs spécialisés

    Denis Giguère Consultant - Équipementiers et fournisseurs spécialisés et coresponsable du chantier Équipementiers et fournisseurs spécialisés

    Jacques Internoscia Directeur des projets stratégiques et coresponsable du chantier Matériel de transport

    Yasmine Khouani Chargée de projets et responsable du chantier Bâtiments et construction durable

  • Sophie Clermont Coordonnatrice pour le CeAl

    Erik Houle Chargé de projets pour le CeAl et coresponsable du chantier Matériel de transport

    Mario Fafard Directeur par intérim - CeAl et responsable du chantier Infrastructures et ouvrages d'art

AluQuébec compte sur l’expertise, les compétences et l’engagement de nombreuses personnes qui contribuent au succès de la Grappe par leur présence aux rencontres de chantiers notamment.